Where is my fucking glaive ?

par Jonathan 12 Janvier 2005, 23:00 Res Orbis

« Critique du navet à colonnes doriques en polystyrène

Colin Farrel, déjà. Il est blond. Même ses sourcils sont (mal) teints en blond. On dirait une grosse Barbie. En fait, avec ses costumes (qui sont atroces, au passage), on dirait Didier Bourdon avec une perruque dans un sketch des inconnus. Angelina Jolie, qui joue sa mère, n'est pas macédonienne, elle doit donc avoir un accent étranger.

Comme tous les Grecs parlent anglais (le film en prend d'ailleurs un sacré coup), Angelina a décidé d'adopter un accent russe (??) qui faisait se tordre de rire la salle. Quand à Jared Leto, il joue Hephaistion, le copain homo d'Alex. c'était une bonne idée de suggérer ou de souligner l'homosexualité d'Alexandre, mais là, comme c'est un film américain, ça se résume à Jared et Colin qui s'envoient des regards de braise pendant tout le film, en plus Jared est maquillé comme une voiture volée c'est une horreur. La mort d'Hephaistion, qui est censé être le point culminant du film au niveau tristesse (plus triste que quand son cheval meurt, même) foire totalement dans la mesure où Leto agonise pendant une heure en faisant "argh argh argh". Au début, sourires dans la salle, puis franche rigolade quand il s'accroche aux rideaux dans son agonie.

Passons sur l'histoire qui est une véritable blague qu'on vous laisse découvrir vous-même pendant les 3 très longues heures du film. 3h de clichés hallucinants et de grecs en jupette avec des bouclettes évoluant dans des décors dont un réalisateur indien qui fait 354 films par an n'aurait pas voulu tant ils sont kitch (statues en carton, esclaves noirs qui trimballent du raisin dans des coupes en plastique doré pendant tout le film). Même les scènes de combat (rappelons que Stone a tout de même fait Platoon) sont affligeantes: tous les combats sont noyés sous une poussière cheap et sont une suite de situations dignes d'une saga du dimanche sur M6 avec Omar Shariff: les Grecs sont courageux, mais les Arabes sont fiers (ils ne parlent pas et ils regardent fixement les ennemis avec une musique de fond genre "abibi yalil" et les Indiens sont fourbes (ils attaquent avec des éléphants, heureusement Alexandre en tue douze à lui seul).

Toutes les autres scènes (Alexandre dompte un cheval sauvage en deux minutes, Alexandre galope, Alexandre et Hephaistion se font des jeux de regards) sont inénarrables. Bref, un excellent réalisateur qui se fourvoie on ne sait trop comment (on dirait que personne n'a vu le film avant le montage final) et qui entraîne dans sa chute d'excellents acteurs. Même le public américain, qui n'est pas difficile, a offert à la fin du film une bronca digne de Vincent Gallo au festival de Cannes. Un film qu'on vous conseillerait d'aller voir au second degré s'il ne durait pas 177 minutes. »

(Commentaire de "camenerve" sur le forum Allocine)

 

Pour ma part, j'ajouterai que les allusions à une certaine idée de l'ordre du monde version US, ne sont pas chiquées. Elles sont suffisamment présentes pour que ça me gêne (et je ne lis pas Télérama...) :

  • Alexandre n'a certainement pas été guidé par un aigle (symbole US par excellence), mais par les corbeaux ! Ces oiseaux étaient les véritables signes scrutés par les oracles grecs.
    Après avoir fondé en 331 la cité éponyme, Alexandre s'enfonce dans le désert pour aller consulter les grands prêtres du temple d'Amon dans l'oasis de Siwah. Il est guidé par deux corbeaux providentiels, qui lui montrent le chemin jusqu'au temple où Alexandre apprend qu'il est le 'fils de dieu'.
  • Alexandre n'a probablement jamais pensé qu'il apportait l'écriture, la civilisation et la culture aux pays qu'il envahissait, contrairement à ce que le film affirme. Bien que Grec d'origine, Alexandre est fasciné par la culture Perse, que lui a enseigné Aristote, une des plus brillantes et impressionnante du monde connu. Lui-même n'a pas hésité à adopter les richesses, les traditions et les coutumes de la Perse. D'ailleurs, le conquérant marie ses généraux avec toute l'aristocratie du pays conquis.
  • Alexandre s'habille avec la tunique pourpre rayée de blanc à la mode perse et impose à sa cour l'usage oriental de la prosternation devant le roi qui se trouve ainsi divinisé de son vivant. C'en est trop! Les Grecs et les Macédoniens sont de plus en plus choqués par ce comportement étranger à leur culture.
  • Bien qu'inférieures en nombre, les armées d'Alexandre poursuivent Darius III, roi de Perse, qu'il affronte et impose sa victoire à trois reprises, lors de batailles énormes. A la fin, Darius est trahit par ses généraux qui l'assassinent. On passera sur la possible connexion politique du film entre la Perse et l'Irak aujourd'hui, et la poursuite sur-médiatisée de Saddam, à l'image de celle de Darius. Mais à l'écran, la prise de Babylone occupe tellement de temps que ses autres conquêtes (Tyr, Gaza …) sont malheureusement tombées à la trappe.
    C'est surtout dommage que le film passe sous silence l'épisode suivant. Alexandre, dégoûté par cette traîtrise décide de le venger et fait exécuter les généraux traitres.
  • Je me demande si O. Stone ne fait pas de l'humour par moments, notamment quand Alexandre harangue ses foules à base de "for freedom".
  • Alexandre est historiquement un conquérant brutal et cruel, et non pas la pauvre personnalité timorée politiquement correcte du film (pour mémoire : Alexandre n'a pas hésité à être brutal et cruel - comme dans la ville rebelle de Thèbes où il fait égorger une partie de la population et réduit l'autre à l'esclavage avant de faire raser la cité)  ;
  • Enfin, la mort d'Alexandre, réécrite par Ptolémée-Anthony Hopkins est l'occasion d'une tirade les plus idéologiques du film. Ca m'énerve d'entendre que Ptolémée soutienne d'Alexandre qu'il était un homme vraiment libre. Au contraire, la vie du conquérant présente tous les symptômes d'un homme aliéné (aliéné au pouvoir, à la guerre, aux alliances, aux possibles trahisons…).
    Selon les dernières recherches en la matière, on sait qu'Alexandre est mort d'encéphalite aggravée par des paralysies flasques, provoquée par le virus West Nile (ou virus du Nil occidental).

En conclusion, une jolie phrase d'Oliver Stone dans une interview du Nouvel Obs, sur la grandeur d'Alexandre comparée au nabot Bush :

"Alexandre n'aurait jamais laissé Ben Laden s'échapper. il en aurait fait du petit bois."

 

commentaires

Jonathan 20/07/2008 22:05

Merci Lily pour ce commentaire enrichissant.
C'est un post (pas un article) que j'ai écrit à la sortie du film et que je ne désavoue pas quelques années après.
Libre à vous d'aimer ou pas, ce n'est pas le sujet, si au moins vous aviez le courage d'expliquer pourquoi.

Lily 20/07/2008 11:59

Quand je lis cet article, je ne vois pas de journaliste, j'espère donc que ce n'est pas vers cette voie que tu t'engages.

PS: "la salle se tordait de rire"? J'en doute... Toi et tes potes éventuellement...

Farfouille 16/09/2005 12:22

Merci Bernie, j'en prends note

Bernie 15/09/2005 10:55

Pour Photofarfouille - un excellent livre sur Alexandre est celui de Jacques Benoist-Mechin : "Alexandre ou le rêve dépassé". JBM a été marqué par ses opinions d'extrême droite (mais qui n'en avait pas - en vérité - dans les années 30/40 ?), mais cela ne trouble pas son travail d'historien.

Le livre commence à la mort de Darius, donc pas terrible pour une vision globale, mais se concentre sur la 2è partie de sa vie et est passionnant.

Comme un roman...

Bernie.

Farfouille 28/08/2005 06:23

Je viens seulement de voir ce film, je dirai un seul mot : Bof !
Je ne le regarderai certainement pas une deuxième fois, distrayant tout au plus ...

Fabrice 06/06/2005 01:07

lm autant je suis en profond désacord avec votre proposition inital, autant je suis obligé de reconnaitre que je souscris à votre dernier phrase ("l'œuvre d'art ne vaut pas pour sa ressemblance avec le sujet mais pour elle même").
Le sexe comme fin en soit est tout ce qu'on veut, sauf animal. Seul l'homme est capable de copuler gratuitement, en prenant un maximum de précaution pour éviter la reprodution. Et au nom de quoi décider qu'une relation physique est mauvaise en soi ? Et une relation portant sur d'autres horizons est forcement bonne ? Je suis mort de rire. Comme la vie serait simple si c'était aussi facile. Quand à relire les évangiles, pourquoi pas pour ma culture personnel (déjà fait d'ailleuurs), mais alors pas beaucoup plus. Les fondement d'une morale peuvent se trouver à bien d'autres sources.

Sur l'aigle, je suis forcé de sortir mon joker, je n'ai pas vu le film, & je ne connais pas la légende d'origine. Je ne suis donc pas en mesure d'argumenter bien loin sur sa signification. La remarque sur la réticence possible d'Oliver Stone à l'usage d'un corbeau me semble plutôt pertinente. Vous marquez un point.
Mais j'ai malgré tout beaucoup de mal à souscrire à l'hypothèse d'un rapprochement avec Zeus. La connaissance de cette filiation ne relève plus de nos jours de la simple culture mais de la franche érudition. Stone n'a pas put s'appuyer sur une tel grille d'interprétation dans le cadre d'un film à grand spectacle & grand publique, sauf si c'est expliqué dans le cadre du scénario. Si ce n'est pas le cas, vous n'êtes pas en accord avec vous même car une référence aussi pointu ne respecte pas la cohérence interne de ce film, ce qui est, je suis bien d'accord avec vous, l'un des critères majeurs de l'évaluation de la qualité d'une œuvre.

Fabrice 06/06/2005 00:47

lm, vous faites semblant de ne pas comprendre ? La colonisation, Napoléon & Bush ont crus apporter la liberté à des pays qui ne la demandait pas, ce qui n'a rien avoir avec gagner sa propre liberté par différents moyens.

lm 05/06/2005 23:26

fabrice, juste une question!! comment pensé vous que des états ait obtenue leur liberté!!?? il a fallu que des Hommes se battent pour l'obtenir de ceux qui ne voulai pas la rendre!!

mv 05/06/2005 23:15

Fabrice, ce que je comdamne sur la "négation" des rapport entre homme est le fait que si ce rapport n'est basé que sur des rapports charnel, dénué de sentiment, autre que celui d'une passions attisé par le physique, alors la relation est mauvaise en soi! et parfois même déstructrice!!! car il s'agit là d'un retour a l'annimalité de l'homme!!! alors que si cette relation admet des rapports "autre" que charnel et s'étant a plus d'horizons (raison, spirituelité!), comme le démontre celle mise en scéne par O.stone , alors cette relation ne peut qu'être "excelente" et bonne a leurs esprits!! car il serait je pense intéréssant de considéré héphaïstion comme étant le "garde-fou" de la raison d'alexandre, ce dernier ,si l'on s'intérrésse aux jeux de regard, cherche les yeux de son amant, héphaïstion en qui seul il avait vraiment entiérement confiance, pour trouvé un appui et un soutient!! car la charge qu'occupai alexandre n'était pas des plus aisé a dirigé et necéssitai une personne de confiance, qui puisse contenire les excés du roi, dont l'orgueil était quasi sans limite (comme l'affirme les historiens) et aveuglante!, peu etre que la fortune souri aux audacieux, mais l'audace nourrit l'orgeuil!!! et puis en ce qui concerne le péché , c'est exactement ce que je m'efforcai a faire comprendre, et que cette notion n'est valide que sous les considération d'une culture judéo-chrétienne qui ferai mieux de relire leurs évangiles!!! et pour en revenir au sujet de l'aigle, on ne peut plaire a tout le monde et puis si certain voit des complots partout!!( le mot est peu étre fort, pardonné moi!!), cela les regarde!!et puis dans les moeurs d'aujourd'hui le corbeau est un mauvais augure et aurait été en contradiction avec la mise en scéne du film,et si l'aigle était vraiment utilisé pour rappelé l'amérique, pourquoi stone ce serait'il donné la peine de le montré mourrir, alors que l'aigle américain est symbole d'invincibilité???!!! je pense aux contraire qu'il a usé de l'aigle pour rapproché alexandre, et faire allusion a ces origine avec zeus!! rien de plus!! rien de moin!!et puis ceux qui on été vraiment marqué par le film aurai fais de plus ample recherche a ce sujet et l'aurait compris, et peu etre qu'aprés tout, O.stone pensai a des gens cultivé pour le faire remarqué! c'est un cinéaste, arstiste du 7iéme art, et dans l'art, l'oeuvre d'art ne vaut pas pour sa ressemblance avec le sujet mais pour elle même!!! et il faudrai tenté de décelé le message qu'il tente a faire transparaitre et évité de le corrompre.

Fabrice 05/06/2005 12:07

Mv, comprenez bien que ce qui est mis en doute n'est pas la relation entre Alexandre & l'aigle, mais le remplacement d'un corbeau par un aigle. Oliver Stone, metteur en scène américain de la fin du XXe siècle peut-il vraiment ignorer la signification contemporaine de l'aigle ? Le spectateur moyen, à quoi est-il sensible ? Alexandre descendant de Zeus alors que c'est déjà bien s'il connaît Alexandre ? Non, cela lui échappe complètement. Ce qu'il voit, c'est l'aigle symbole national américain
Quand à votre satisfaction sur la négation du coté physique d'une passion amoureuse, composante tout aussi essentielle que le reste d'une relation, je la trouve bien triste. Et elle n'est pas conforme aux mœurs de l'époque, pour qui l’homosexualité n'était pas un péché mais au contraire une composante normal de l'éducation d'un jeune homme.
Pour les curieux, faites une recherche sur "amour agapé" (pas agape), vous serez éclairé sur les raisons de la gène de mv à l'évocation d'une relation homosexuelle charnelle.

Fabrice 05/06/2005 11:21

C'est encore pire lm. Car cela signifie que même chez les adversaires de Bush, l'idée que l'on puisse apporter la liberté par le fer & le feu est repandue. C'est une sinistre idée, qui a servit de caution aux guerres napoléonienne & à la colonisation.
Alors, qui est le plus ignard arrogant ?

lm 05/06/2005 09:53

juste en passant aprenez que la liberté dont il est traité dans le film est une valeur a apréhender d'un point de vue philosophique et non de politique comtemporaine!!!car sachez que stone n'est pas partisans de buch!! bien au contraire!!!!( a savoir comme il la été judiscieusement rapeller avant moi, que la philosophie est né en gréce!! et donc par conséquent toute personnes criticant le film alexandre en négligeant ce point de vue philosophique ,sur l'amour et la liberté, n'est qu'un simple ignard arrogant , absent de toute raison réfléchie!!!!!!!)

mv 05/06/2005 09:38

primo, si il utilise un aigle au lieu d'un corbeau c'est tout simplement parce que l'aigle n'est pas seulement l'embleme des état unis comme vous semblé de maniere irréfléchie le jugé, mais plutot parceque l'aigle est l'embléme de zeus dont alexandre descent d'aprés les légendes!!!! et puis pour la question de l'homosexualité traité par le film sachez qu'il est en accords avec la mentalité de l'époque.et que dans l'histoire il est rappeler en début que l'amour( traité dans ce film de maniére philosophique et que nombre d'entre vous ne l'avais pas remarqué car il ne faut pas oublié que la philosophie est né en gréce!!!) entre deux homme est nuancé et admé deux coté!! celui des passions qui ne sont que corruption de l'ame par le désir de la chair !!! et celui de l'amour véritable!! l'amour agape qui tente a faire naitre le meilleur dans l'un l'autre!!!!( et puis juste en passant sachez que dans le récit biblique de sodome et gomorr, les homme pratique des actes homosexuelles a des fin d'humiliation et de plaisir charnnel dénué de sentiment et de raison!c'est pour cela que l'acte homosexuelle est considéré comme étant un péché!! alors que dans le film il est question entre alex et héphaïstion de relation essentiellement basée sur des sentiment de compassion et d'amour agape!!il est question de relation spirituelle, de conviction , autre que charnel,!!!!)

Flo 25/03/2005 21:40

Je trouve que vous y êtes allé un peu fort sur ce film. Personnellement, il est vrai que j'ai adoré ce film et que beuacoup de gens autour de moi on était déçu par celui-ci, mais le contexte historique à beaucoup d'importance, la mentalité spartiate et les moeurs grecs on était un peu beaucoup mélangé, mais cela ne permet pas de jugé ce film rien que sur cela. Il y a aussi la mentalité d'Alexandre qui là a était compris parfaitement. J'ai était impressionné par la force de jeu qu'à mis Jared Leto sur les expression de son visage, qui, je vous le rappelle, n'a eu que de très petit role dans la plupart de ses films...

Ju 12/02/2005 18:25

Un mot Angel...merci!

Angel 09/02/2005 19:39

Je suis surement un alien sur ce site ms je n'ai pas trouvé qu'Alexndre était un mauvais film. Les américains l'ont détestés... Ca c'est une raison... les américains sont peut être bon public mais il n'aime que les films bien formaté ne sortant pas du tout du lot. TROIE c génial... on y voit Brad Pitt hyper huilé, une histoire d'amour culcul hollywoodienne,... Et puis quoi encore! Olliver Stone a pris des risques en mettant au premier plan la relation homosexuelle, et pour ceux qui disent qu'ils ne font que se lancer des regards cela a suffi pr choquer un bon nombre d'américains. Et puis qu'est-ce que vous auriez voulu? Un film de cul?
Ensuite pour ce qui est de l'histoire, Stone pouvait difficilement se permettre de rentrer trop dans les détails sachant qu'il s'addressait à un publique dont certains ne connaissaient même pas le nom d'Alexandre le grand. Pour ce qui est de sa vision d'Alexandre, c'est un cinéaste, il donne une vision qui n'est surement pas la plus proche de la réalité mais Alexandre a vécu il y a 2000ans, personne ne peut vraiment savoir. Et puis c'est du CINEMA, une HISTOIRE ce n'est pas un documentaire d'Arte et ce n'est encore moins la réalité. Stone lui donne une personnalité à la fois molle et emportée et il le montre comme totalement illuminé, c'est un choix qui ne me semble pas si mauvais.
Pour la mort d'Alexandre j'ai encore lu il y a moins de deux semaines que les historiens continuaient de débattre sur le sujet de sa mort. Certain historiens pensent en effet que ce serait le pere de Cassandre qui l'aurait fait assassiner.
Vous dites qu'Alexandre passe pour un gars gentil... On a pas du aller voir le même film... il est montré comme quelqu'un de colérique, impulsif, violent par moment et j'en passe, et Hopkins rappelle d'ailleurs qu'il a été responsable de boucheries et de pillages énormes.
Je trouve que les acteurs s'en tire plutot pas mal.
Le film contient surement des erreurs. Les costumes indiens ne sont pas géniaux. Alexandre trucidant les éléphants à la chaine... Ms je préfère largement voir un film comme celui là, qui s'interresse à explorer une personnalité plutot que des films qui se contentent de rester loin des persos ou le plus vague possible pr ne susciter aucune poliémique et aucune critique dans le genre de celle que vous êtes en train de faire!
Salut à tous

Ju 26/01/2005 17:49

Si les Amerloques ont décidé que le film d'Oliver Stone était pitoyable, je ne vois qu'une solution: me ranger à leur avis. J'ai vraiment trop peur qu'on découvre chez moi quelques armes de destruction massive...

Fabrice 25/01/2005 16:57

C'est pas pendant la cérémonie des Oscars qu'on remet le titre de plus mauvais film de l'année ? Ha ben zut alors, la différence doit être trop subtil pour moi.

Jonathan 25/01/2005 16:02

"Alexandre" et "Catwoman" couronnés navets de l'annéemardi 25 janvier 2005 (Reuters - 12:23) par Arthur Spiegelman
LOS ANGELES - Les nominations de la 25e édition des Razzies, les "Oscars" des plus mauvais films de l'année, ont été annoncées mardi, couronnant principalement "Catwoman" et "Alexandre".
Pour la première fois, le président des Etats-Unis apparaît sur la liste, George W. Bush étant nominé pour le titre de plus mauvais acteur de l'année pour ses apparitions dans le film "Fahrenheit 9/11" de Michael Moore, pour lequel sont également nominés le secrétaire à la Défense Donald Rumsfeld et l'ancienne conseillère à la Sécurité devenue secrétaire d'Etat, Condoleezza Rice.
Les Razzies constituent le pendant négatif des Oscars du cinéma américain, décernés chaque année le 26 février, à la veille de la "vraie" cérémonie d'Hollywood, par la Golden Raspberry Award Foundation, une association à but non lucratif.
Aucun des films récompensés par les Razzies n'a jamais remporté d'Oscar.
Les deux principaux films nominés pour le titre de pire navet de l'année 2004 sont "Catwoman", avec Halle Berry, et "Alexandre", d'Oliver Stone.
Parmi les nominés comme plus mauvais acteur de l'année figurent Bush, Ben Affleck pour "Surviving Christmas" et "Jersey Girl", Vin Diesel pour les "Chroniques de Riddick", Colin Farrell pour son rôle de conquérant teint en blond platine dans "Alexandre", ou encore Ben Stiller, nominé pour ses rôles dans pas moins de cinq films, "Along Came Polly", "Anchorman", "Dodgeball", "Envy" et "Starsky & Hutch".
Pour le titre de plus mauvaise actrice, on retrouve Halle Berry pour "Catwoman", mais aussi Hilary Duff pour ses rôles dans "Cinderella Story" et "Raise Your Voice", ainsi qu'Angelina Jolie pour ses apparitions dans "Alexandre" et "Taking Lives".
Fin de la discussion.

Ju. 20/01/2005 15:05

Et ils m'obligèrent à reprendre la plume…
 
Juste un petit droit de réponse qui, je l'espère, va susciter autant d'engouement que ma dernière apparition sur ce site.
 
Pour Alexandre:
 
            Tout d'abord, je ne pense sincèrement pas que le film d'Oliver Stone doit être considéré comme de "la soupe" qu'on sert aux spectateurs des salles obscures. Même si la méthode historique est à remettre en cause (et pourtant le réalisateur confie qu'il s'est entouré d'historiens), ce film a néanmoins quelques atouts pédagogiques. Je ne vais pas me lancer dans des débats stériles sur "pour ou contre Colin Farrell dans le rôle titre?" qui ne serviraient à rien. Personnellement, et cela n'engage que moi, je trouve que la chronologie, la trame et les moments phares de la vie de nôtre cher Alexandre ont été, dans l'ensemble, respectés.
Ensuite, je pense que la notion de grand public doit être mise au centre de l'analyse, car si le réalisateur s'était contenté d'adapter La Vie d'Alexandre de Plutarque, même les plus fervents supporters du monarque hellénistique se serait royalement emmerdés (Vous imaginez, un film du même acabit que ceux de Jean-Luc Godard avec en Olympias… Jeanne Moreau? J'aurais vraiment eu la sensation de foirer mon samedi soir et Angélina Joli m'a souvent évité de divaguer…)
De plus, je ne me permettrai jamais de prendre le grand public pour des incultes, loin de là (quoi qu'à la sortie du film, la réflexion d'un spectateur qualifiant l'œuvre de Stone de: "film de pédé!" est bien faillie me faire changer d'avis).
Un point de rencontre cependant, Troie est vraiment un navet cinématographique sûrement subventionné par les laboratoires pharmaceutiques qui ont fourni les anabolisants à Brad Pitt. Notons toutefois que dans ce film, l'homosexualité entre Achille et Patrocle n'est même pas mentionnée. Oliver Stone, même s'il le fait maladroitement et de manière provocatrice, essaye de nous en toucher deux mots (voire même 3 heures). Nous pouvons saluer cette prise de risques qui, il faut le rappeler, à soulevé un Taulé général dans la puritaine Amérique de Georges W. Bush (Autant que le petit haut seyant d'Angélina Jolie?).
Et j'en viens maintenant au parallèle que tu fais entre Alexandre et la politique de notre bon vieux guignol de W. Stone est connu pour être un provocateur né (il ne peu hélas pas encore être considéré comme un professeur Choron à l'américaine). Je pense que ces parallèles sont voulus. Alexandre ne se battait sûrement pas pour la Liberté, mais quand il rentre dans Babylone après Gaugamèle, il est acclamé… Y verrions-nous un lien de cause à effet ?
 
Pour Jonathan:
 
            Primo, que celui qui n'a jamais mis de femmes sur des listes me jette la première pierre? J'attends…L'œuvre cinématographique de Stone doit être dissociée des frasques de l'acteur principal. Personnellement, ma liste est plastifiée et inchangée depuis mes 14ans.
Secundo, je trouve primordial pour une société de connaître son passé mais pas d'une façon aussi scientifique (chiante) que les historiens. Et pourtant il en faut, de ces bons vieux pépés barbus qui fument la pipe…
Enfin, merci de prendre des nouvelles de ma cousine, elle et son nouveau string vont très bien. Peut-être que la vision d'Angélina Jolie en petit haut moulant va susciter en elle autant de passion qu'entre Alexandre et Héphaistion. Ahhhh les jeunes, toujours en train de copier le star système….
 
A bon entendeur
 
Ju.

Haut de page