Index

undefined
Petite Bibliothèque
de Curiosités


Index
Par Béatrice
Robusta ou Arabica ? Le café nous accompagne dès le lever difficile matinal pour nous aider à  sauter joyeusement dans le métro , il nous suit fidèlement à la fin d’un repas et se partage avec plaisir dans les instants de convivialité entre amis. Aussi Castalie a décidé de vous offrir une petite pause café à déguster sans modération..qu’il soit noir, sucré, au lait, arabica ou robusta … qu’il vienne d’Ethiopie ,du Brésil ou du Costa Rica !

Mais d’où vient cette plante fabuleuse, le caféier, dont nous consommons à longueur de journée les délicieux grains torrefiés ? Il aurait été découvert en 2000 avant JC en Ethiopie. Les baies étaient récoltées encore vertes, séchées, grillées et pétries avec du beurre et salées, les pains étaient ainsi consommés durant les voyages pour leur effet stimulant. Le café aurait séduit au fil des siècles toute la péninsule arabique et le proche Orient. A ce moment là, les baies n’étaient plus mangées mais les grains étaient bouillis dans l’eau pour en faire une infusion. C’est au XVIeme siècle qu’il fut découvert en Europe. Il fut alors vendu en pharmacie comme antidote à différents maux !
En 1714, quelques graines d’Arabica furent offertes  à Louis XIV, graine, qui seront plantées au Jardin des Plantes Quelques années plus tard, ces plants  français seront introduits dans les colonies d’Amérique… Le café conquiert ainsi le monde…  Mais l’Arabica riche en goût est fragile et s’adapte mal dans les zones équatoriales. Au XIXeme siècle, on découvre au Congo le Robusta. Plus ‘robuste’ , il résiste mieux aux maladies mais… a moins de goût.
A l’heure actuelle, on ne cultive pratiquement plus de part le monde les plants originels d’arabica ou de robusta. On ne cultive que des hybrides qui tentent d’allier le goût de l’arabica avec la vigueur du Robusta. Les appellations sur nos paquets de café sont malheureusement purement commerciales… (l’arabica commercial contient simplement plus de goût que le robusta commercial plus robuste).

On se dit être véritablement accro au café.. mais contrairement à la cigarette, pas de besoin de patch pour s’arrêter, cela ne crée pas de réelle dépendance ! L’un des composants principal du café est la fameuse caféine qui aurait de nombreuses vertus : c’est, bien sûr, un stimulant et certaines études tendent à prouver qu’il diminuerait les risques de survenue de la maladie de Parkinson, cela serait bon également contre les migraines et améliorerait notre capacité respiratoire ! Bien sûr tout n’est pas rose dans le café et on étudie encore ses effets sur les risques cardiovasculaires et l’ostéoporose … mythe  ou réalité ?

Bref consommez du café sans remords à moins que vous ne soyiez amateur de thé ? Mais savez-vous alors que le thé contient pratiquement  autant de caféine que le café ?  Le café est un stimulant quasi immédiat, dont les effets sont à court terme, tandis que dans le thé la caféine est associée à d’autres substances, les tanins,  qui retardent et prolongent la diffusion de la caféine dans l’organisme.. Oui , mais la caféine est immédiatement soluble dans l’eau, tandis que les tanins se dissolvent plus lentement.  En conséquence, moins le thé est infusé, plus le thé est riche en caféine et pauvre en tanin,  donc un thé peu infusé est équivalent à un café ! Le goût en moins … La caféine est d’ailleurs présente dans d’autres produits : certains sodas et même le chocolat ! mais ceci est une autre histoire….

A lire sur la toile :

Cirad
Maison du café
Histoire du café
Café
Dimanche 15 octobre 2006 7 15 /10 /Oct /2006 13:38
- Publié dans : Sapientia - Ecrire un commentaire
Voir les 11 commentaires
Retour à l'accueil

{épigraphe}





 

Au Hasard...

Liste complète
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus