La Règle de Quatre & l’Hypnerotomachia Poliphili

par Alexandre 27 Mars 2005, 22:00 Libris

J'ai eu très peur en achetant ce livre, en effet, la petite bande papier rouge autour portait le texte suivant : « Si Scott Fitzgerald, Umberto Eco et Dan Brown s'étaient réunis le temps d'un roman, ils auraient écrit la Règle de Quatre. » Connaissant la méconnaissance totale qu'on les éditeurs des livres qu'il éditent, ainsi que leur manque de scrupules, j'ai eu raison de persévérer en me fiant à mon intuition, fruit d'un premier feuilletage.

La Règle de Quatre est un roman de Ian Caldwell & Dustin Thomason, racontant les déboires d'un groupe d'étudiants (ils sont 4, comme par hasard) aux prises avec un livre mystérieux. Mais pas n'importe quel livre : l'Hypnerotomachia Poliphili. D'énigmes en rébus complexes, de mystères en meurtres nous avons là tous les ingrédients d'un excellent polar « ésotérique ». Plutôt raisonnablement bien écrit, quoique assez académique, le rythme est plutôt bon, le sujet bien traité, et bien mené jusqu'au climax final. En dépit de l'accroche racoleuse de l'éditeur, on est loin de Faulkner ou d'Eco, mais heureusement bien au dessus de Brown. Quitte à faire un parallèle, j'aurais plutôt vu quelque chose qui s'approche du Maître des Illusions de Donna Tartt (en moins brillant, certes). Le résultat est néanmoins assez bien ficelé et vaut le détour.

Ce roman m'a aussi fait découvrir l'Hypnerotomachia Poliphili et son histoire (bien que les énigmes du roman proviennent de l'imagination des romanciers).

Le Combat pour l'amour dans le songe de Poliphile est une œuvre de fin du Quattrocento, réputée être un des plus beaux livres imprimés au monde. Réalisé par le célèbre imprimeur vénitien Aldo Manuzio en 1499 (dont il subsiste aujourd'hui moins d'exemplaires que de la Bible de Gutenberg), la typographie est splendide et les gravures sur bois magnifiques. Mais c'est la réputation mystérieuse de ce livre qui justifie que l'on écrive un roman à énigmes sur lui, ainsi que d'innombrables thèses pour tenter d'en percer le secret. Il n'en reste pas moins que ce livre a inspiré des personnages aussi illustres que Jean de La Fontaine, Salvador Dali, Georges Perec, Gérard de Nerval, Roman Polanski ou Rabelais.

Ecrit en cinq langues (italien, latin, grec, hébreu, arabe et même parsemé de hiéroglyphes), il s'agit d'un songe allégorique, genre très prisé au XVème siècle. L'auteur était anonyme, mais fut découvert grâce à l'une des nombreuses clefs cachées qu'il contient. En effet, en mettant à la suite, les lettrines des chapitres l'on obtient le message suivant :

POLIAM FRATER FRANCISCUS COLUMNA PERAMAVIT
(Le frère Francesco Colonna brûla d'amour pour Polia)

L'auteur du manuscrit serait donc un certain Francisco Colonna, mais l'on ne sait pas précisément lequel entre un moine vénitien et un prince romain. Quant à Polia, on ignore toujours s'il s'agit d'une femme dont on ignore l'identité ou d'une allégorie.

Les messages codés sous forme de gravures, de rébus, de symboles, de jeux de lettres en plusieurs langues, ont fait couler beaucoup d'encre. Et ne sont pas rares ceux qui soutiennent, comme les personnages du roman que l'Hypnerotomachia est loin d'avoir livrée tous ses secrets.

A consulter :

commentaires

boyer christophe 09/04/2009 10:35

pour ceux qu'y serait interessé, le songe de polyphile est disponible aux éditions Jean de Bonnot, mais attention il est ecris en nouveaux français

salma 16/06/2008 19:21

Quel histoire!! J'ai meme pleré vers la fin!! Un chef d'oeuvre!!

LOLO15 15/09/2007 16:28

JE SUIS EN TRAIN DE LE LIRE,CELA A  L AIR PLUTOT BIEN.............. AVEZ VOUS D AUTRES LIVVRES A CONSEILLER DU MEME GENRE......MERCI ET A BIENTOT

camimi 09/10/2006 09:38

je trouve ce livre trés bien mem si il est un peu letn au début je trouve que ca ne commence vraiment cas partir de la 170 e page j'ai 18 ans et j'aimerai lire encore d'autre livre de ce type de phylosophie ect... si vous pouvez me donner des idées de trés bon livre merci de me contacter a l'addresse suivant mimi0616_2@hotmail.com merci
 
camille

Bernard 07/02/2006 23:41

Si le fond du roman semble très documenté en se fondant sur un ouvrage historique dont je ne connaissais pas l'existance avant, les déambulations des protagonistes dans les souterrains du campus me font plutôt penser aux aventures des héros du "Club des cinqs" (collection verte) que je lisais il y a plus de quarante ans!  Pas vraiment de suspens. Les enigmes m'ont  plu, mais on est  assez loin des écrits d'Umberto Eco.
 

fred 04/10/2005 16:25

Je ne comprend pas comment on peut critiquer un style de livre en traduction étrangère?!?
N'ayant pas un niveau élevé en anglais (je le comprends très bien mais les tournures littéraires me passent au-dessus) je ne peux pas non plus infirmer ou confirmer qu'il y a des lourdeurs. Je viens de commencer a le lire car je reviens d'un stage de trois mois à Princeton. Les premières impressions c'est que c'est un livre gentillet qui promeut cette université, entre autres ils sont très loin de la réalité des "eating clubs" et de l'ambiance générale des étudiants, c'est beaucoup plus hot, alcoolique et sectaire... Ce qui fait que les auteurs se vantent d'avoir dépasser les interdits quand ils y étaient.

Cependant c'est un livre qui se lit très bien sans trop de lourdeurs. Il manque de références historiques (le développement de l'environnement de Florence fin XVe s est assez faible), le développement de l'énigme uniquement mathématique gache aussi l'ensemble... Je suis d'accord sur le fait de dire que c'est plutot un livre sur l'amitié entre étudiants, et plus particulièrement entre les auteurs. Je le conseille tout de même.

PS: Par contre il est clair que Ian brown n'est pas un grand écrivain... son intrigue est basée sur une seule page du pendule de foucault (mais ce livre ne joue pas dans la même cour), tellement elle est banale...

frédéric 25/09/2005 19:47

dcpc_dfre@hotmail.com pour le mail car je sais pas si ca a marché

frédéric 25/09/2005 19:44

j'ai trouvé la regle de quatre pas mal dans son genre par contre il faut bien avalé toutes les infos car c'est du caustod. rythme assez lourd dans les 150 premieres pages, mais a par ca bien!
j'aurai aimé un peu plus de précision concernant la fin du livre ou j'ai un point de vue divergeant avec un ami qui a aussi lu le livre, je ne devoilerai pas ma question ici, si qq'un pourrait m'envoyer un mail qu'on en discute brievement merci.

Dyann d'Atlantis 21/09/2005 19:34

Excellent livre, "la Règle de quatre" !

Bien entendu, il ne saurait arriver à la cheville de celui qui reste, inégalable selon moi, le père de tous ces petits romans fleuris depuis quelques années, je veux parler du redoutable "Pendule de Foucault", d'Eco.

Mais il est bien écrit, bien traduit, & ne cède en rien au "Huit", que j'ai apprécié aussi, mais dont le dernier tiers m'a un peu déçue...

J'ai aussi lu & apprécié les livres de Ian Pears, autre écrivain dont le style n'a rien de déshonorant (contrairement à celui de Dan Brown, qui dépare ma bibliothèque !....).
De Pears, je recommande "le songe de Scipion", & surtout son premier grand roman, "le Cercle de la Croix", qui m'a bouleversée (pourtant, je suis une 'dure à cuire' !.....)

BRAVO POUR CE PETIT SITE, que je ne connaissais pas, & que "la Règle" me donne l'opportunité de visiter....!

rakoto 25/08/2005 14:43

Je viens de finir La regle des 4.
L'histoire mele allegrement fiction et realite. Autant pour les faits mentionnes que pour le point de vue des auteurs. Ce livre, a mon avis, parle beaucoup plus des sentiments des auteurs vis a vis de leurs etudes, adolescence, de l'Amitie.
Le livre de Poliphili sert de toile de fond pour l'histoire bien que toutes les intrigues y sont rattachees.
Lecture facile mais rythme un poil saccade.
On est loin des suspenses de D. Brown.
Cependant, je trouve que l'idee d'ecrire un roman, pour exprimer certains points de vue sur ses convictions personnelles et/ou religieuse, semble pertinente pour atteindre un plus large public.
Tout cela marche assez bien car il ne faut pas oublier que l'on est dans une epoque de la fiction realite (reality shows, camera cache, Real TV, jack ass...)
D'un cote, il semble que l'esoterisme, longtemps heretique, revient a la mode (cabale...) a travers certains films et certaines vedettes de cinema.

laboun 15/08/2005 16:41

tres bon livre, pour ma part j'aime assez l'intrigue qui laisse tout au long de l'histoire mais je n'en dis pas plus à vous de voir :)

Denis 07/08/2005 21:21

Bonjour, j'ai lu 'La règle de Quatre' et j'ai eu beaucoup de mal avec le style qui m'a semblé brouillon et avec les évènements qui arrivent aux étudiants et que je ne trouve pas plausibles. Par contre j'ai beaucoup aimé les énigmes et le fin mot historique de la fin.

Fred 31/07/2005 13:53

j'ai adoré la règle de 4 (l'ambiance amicale des 4 étudiants , sans oublier Kathy, est un plus à ce livre) et en son temps j'avais dévoré "L'Affaire Raphaël" de Iain Pears ...

Christophe 26/07/2005 22:27

Si je peux me permettre un petit commentaire sur la Règle de Quatre. Comme précédemment lu, il me semble un peu lent mais est cependant correctement écrit. Comme à la suite du Da Vinci Code (Code De Vinci : l'Enquête et les secrets du Code Da Vinci), il est sorti un livre critique sur le Règle de Quatre... Les romans ésotéro-historique interpellent... Moins ésotérique mais tout aussi historique et superbement écrit "Pardonnez nos offenses" de Romain Sardou eh oui le fils de l'autre..

Chonchon 05/06/2005 11:08

Bjr !
Je n'ai personnellement pas été emballé par LA REGLE DE 4. Je trouve son rythme assez lent pour un polar.
J'espère trouver mieux en suivant vos recommandations. Merci.
@ +
Chonchon.

laurence 03/05/2005 14:16

Personnellement j'ai trouvé ce roman un peu longuet. Dans cette veine je préfère largement le "huit" de catherine Neville ou Qumram d'Eliette Abecassis.

Alexandre 31/03/2005 11:17

Je n'ai pas lu ces deux la. Je me suis arreté au Comité Tiziano, que j'ai trouvé soporifique. Ils font partie de sa série de "policiers esoterico-artistiques"(il y en a un ou deux en plus). avec héros récurrents et tout le toutim. Bof.

Ceci dit, il a aussi et surtout écrit le Cercle et la Croix qui est très bon (ca meriterait peut etre un article d'ailleurs).

Il paraitrait que le Songe de Scipion n'est pas mal (à vérifier).

Farfouille 31/03/2005 10:55

Une petite question pour mon conseiller littéraire préféré :
"L'Affaire Raphaël" et "Le Mystère Giotto", de Iain Pears ...
As-tu lu ? Qu'en penses-tu ?
Vu qu'ils sont vendus à prix réduit actuellement, est-ce parce que cela n'a pas plut au "grand public" ou parce que c'est vraiment mauvais ?
J'aimerais avoir l'avis de ceux qui les ont lu. Je ne pense pas avoir déjà lu quelque chose de cet auteur.

Farfouille 31/03/2005 01:04

J'ai fouillé ma biblio et je l'ai retrouvé, c'est bien le Nom de la Rose que j'avais tenté de lire, en 1986, donc il y a près de 20 ans ... aller, après le Da Vinci, je m'y replonge, vu qu'à l'époque je suis restée bloquée à la page 60, je n'en ai pas vu grand chose ... et mes goûts ont bien entendu évolués !

Alexandre 31/03/2005 00:59

Argl.... mon pacemaker ...

Blague a part, je n'ai pas encore lu le dernier Eco, mais ca ne saurait tarder ;)

Quant à aimer, commence par le Nom de la Rose (assez different du film pour ne pas avoir l'impression de l'avoir deja lu). Si tu n'accroches pas à celui-la, tu n'accrochera pas aux autres ;)

Haut de page