Le VRAI salut militaire

par Alexandre 23 Novembre 2004, 23:00 Ab Absurdo



« Le général commandant la division a constaté que, d'une façon générale, le salut était gauchement exécuté par les hommes et médiocrement rendu par les officiers.

En conséquence, le salut sera exécuté à la 12ème D. I. conformément aux prescriptions ci-dessous:


LE SALUT DU VRAI POILU (3 temps)

  • 1er temps :
    En vrai coq gaulois, se redresser vivement sur ses ergots, rassembler vigoureusement les talons. Porter la main droite dans la position du salut réglementaire, tendre tous ses muscles, la poitrine bombée, les épaules effacées, le ventre rentré, la main gauche ouverte, le petit doigt sur la couture du pantalon. Planter carrément les yeux dans les yeux du supérieur, relever le menton et se dire intérieurement : « Je suis fier d'être un poilu. »

  • 2ème temps :
    Baisser imperceptiblement le menton, faire rire ses yeux et dire intérieurement à l'adresse du supérieur : « Tu en es un aussi, tu gueules quelquefois, mais ça ne fait rien, tu peux compter sur moi. »

  • 3ème temps :
    Relever le menton, se grandir par une extension du tronc, penser aux boches et crier intérieurement : « On les aura, les salauds. »

LE SALUT DE L'OFFICIER (2 temps)

  • 1er temps :
    Envelopper le soldat d'un regard affectueux, lui rendre le salut les yeux bien dans les yeux, lui sourire discrètément et lui dire intérieurement : « Tu es sale mais tu es beau. »

  • 2ème temps :
    Relever le menton, penser aux boches et dire intérieurement : « Grâce à toi, on les aura, les cochons. »

Ces textes devront être appris par coeur. »


(Général BRISSAUD, 12ème D. I., État-Major P.C., 8 octobre 1916.)

commentaires

Haut de page