La bonne méthode de fécondation

par Alexandre 10 Novembre 2004, 00:00 Ab Absurdo

« [...] Il est prouvé qu'il y a de petits animalcules de toute espèce, formés dès le commencement du monde par le Tout-Puissant pour être la semence de toutes les générations futures. Si cette semence, ou ces animalcules, passent, comme il n'en faut pas douter, avec les aliments ou avec l'air qu'on respire, dans le corps des mâles, et se transmettent ensuite, par des couloirs propres à cette fonction, dans le sein des femelles, où ils prennent leur croissance, pourquoi ces animalcules ne seraient-ils pas reçus directement par la femme? Pourquoi l'enfant de cette semence produit ne se formerait-il pas dans le sein de la mère sans avoir passé par le corps de l'homme? En un mot, pourquoi une femme ne pourrait-elle pas devenir enceinte sans le concours d'un mari? [...]

Après bien des essais, je vins à bout de fabriquer une machine cylindricocatoptrico-rotundo-concavo-convexe, dont je donnerai incessamment la figure au public, avec tous ses développements, pour la satisfaction des curieux. Je plaçai cette espèce de trappe vers l'occident; et lorsque je fus en possession d'une quantité suffisante de ces animalcules, de ces germes originaux d'existence, je les fixai devant moi, non sans bien des peines, pour en démêler les espèces à l'aide d'un microscope excellent. Je tirai ceux qui me parurent destinés à notre propre reproduction, je les plaçai avec le plus grand soin sous un bocal de fin verre et je distinguai avec mon microscope que ces animalcules étaient de petits êtres humains, de l'un et de l'autre sexe, exacts dans tous leurs membres, dans toutes leurs proportions.

Que de réflexions ce spectacle me fit faire! Ce petit atome que je vois à peine, me disais-je, pourra quelque jour devenir un Alexandre, cet autre un Démosthène, celui-ci un grand seigneur, celui-là un danseur de corde. J'ai peut-être ici, ajoutai-je, des héros, des législateurs, des monarques, pour qui le monde ne sera pas assez grand. [...]

Le monde a donc été pendant plus de six mille ans dans la plus grande erreur, et probablement il y serait resté longtemps encore, si je n'étais né tout exprès pour dissiper les préjugés ridicules dans lesquels nous sommes élevés. [...]

Et tout d'abord je crois avoir mérité la reconnaissance de tout le beau sexe, dont je mets la réputation à l'abri de la calomnie. [...]

Je dois dire aussi que les dames trouveront au moins autant de plaisir dans ma méthode que dans le commerce grossier des hommes. Mais, plus que tout cela, mon système détruira cette maladie affreuse que la galanterie apporte, que les débauches multiplient, et contre laquelle ont échoué jusqu'ici toutes les ressources de la médecine. Aussi, dans quelques jours, je me propose de supplier très humblement, et avec toute la soumission possible, les très honorables conseillers privés de Sa Majesté de faire rendre un édit royal par lequel sera défendu tout commerce charnel de l'un à l'autre sexe, pendant l'espace d'une année, à dater du premier mai prochain.

Et comme je ne doute nullement qu'on ne m'accorde le privilège exclusif d'exploiter ma découverte, j'ai déjà loué une maison vaste et commode, au marché au foin, où je me ferai un vrai plaisir de recevoir toute personne du sexe qui sera curieuse d'engendrer seule. Pour ménager celles de nos dames qui auraient encore une fausse honte, mes audiences se tiendront de huit heures du soir à deux heures du matin, et les personnes qui me feront l'honneur de se soumettre avec docilité à mes instructions seront bien sûres de sortir de chez moi bien enceintes. »


(Abraham JOHNSON, Lucina sine concubitu, ou Lettre à messieurs de la société royale de Londres, dans laquelle on démontre que la femme est bien supérieure à l'homme et peut se passer de lui pour la reproduction de notre espèce, vers 1745.)

 

commentaires

Alexandre 02/11/2005 11:08

Tout à fait, Abraham Johnson (pseudonyme de John Hill) était bien connu pour ses pamphlets satyriques.

Celui-ci, me semble-t-il, fait suite à l'échec de sa candidature à la Royal Society (n'ayant pas eu suffisamment de parrains).
Cette lettre, se proposant de rétablir l'honneur de dames ne pouvant justifier de leur grossesse, a d'ailleurs connu un assez large succès et été diffusée un peu partout en Europe.

En ce qui concerne le classement, elle est assez à sa place dans cette section qui se veut souvent bien plus ambiguë qu'il n'y paraît.

alain 01/11/2005 11:43

Que fait ce texte délicieux dans "ab absurdo". Perso je l'ai lu comme un petit chef d'oeuvre humoristique.
Que pensez-vous que fait notre auteur dans sa "maison vaste et commode" de "huit heures du soir à deux heures du matin" afin que "les "dames" "seront bien sûres de sortir de chez [lui] bien enceintes. "

la "machine cylindricocatoptrico- rotundo- concavo- convexe, dont je donnerai incessamment la..." ne met-elle déjà pas la puce à l'oreille ?

alexandre, relis-le d'un oeil neuf et change le de place tout de suite !

cordialement
alain

Béa 18/11/2004 13:12

en effet interdire tout commerce charnel.. quelle tristesse

Coolmaman 10/11/2004 10:06

Euh... c'est gentil, mais je préfère la méthode traditionnelle...

Haut de page