Les lois de l'amour

par Alexandre 9 Novembre 2004, 00:00 Ab Absurdo

« La durée d'un amour dépend de l'importance relative des dominantes : coeur, sens, esprit ; plus l'amour est à base de sensualité, moins il est durable, le coeur est le gage le plus sûr de la fidélité, les amours de tête sont vaines et fugitives.

Cette loi peut se représenter par la formule suivante : D désignant la durée de l'amour ; k² une constante positive ; C,S, E indiquant les proportions respectives de coeur, de sens et d'esprit qui entrent dans la constitution de cet amour, on obtiendra l'équation :

Durée = k² { C/(SxE) }

Il suffit maintenant de remplacer les lettres par leurs valaurs correspondant à chacune des modalités de l'amour.

En appliquant la formule, nous trouvons ainsi la durée de chacune de ces passions :

▪ Amour vrai

 ........................  Infini

▪ Amour platonique

 ........................   Infini

▪ Amour-passion

  ........................  k²x1,05

▪ Amour romanesque

  ........................  k²x1/4

▪ Amitié amoureuse

  ........................  k²x1/50

▪ Amour sensuel

  ........................  k²x1/90

▪ Amour-vanité

  ........................  k²x1/140

▪ Amour-goût

  ........................  k²x1/180

▪ Amour vénal

  ........................  k²x1/240

▪ Amour-flirt

  ........................  0

Les résultats obtenus mathématiquement concordent d'ailleurs parfaitement avec les données obtenues grâce aux méthodes psychologiques. »

 
(Paul DIFFLOTH, Essais sur la mathématique de l'amour, 1907)
 
 

commentaires

Roxane 27/01/2010 21:39


Penses-tu vraiment que l'amour puisse être décrit par des lois mathématiques? Je vois quant à moi de nombreuses lacunes dans cette théorie sur la durée. D'abord, il ne faut pas oublier qu'une
relation amoureuse nécessite la participation de deux individus ( au moin !), alors que faire si leurs amours respectifs ne sont pas identiques? Une moyenne? Prendre la durée la plus faible? Ou le
moment d'inertie de la planète Mars par rapport à l'axe de Copernic?
Et ensuite, cela signifie que l'amour ne peut pas évoluer ! Combien de relations sérieuses ont commencé par un flirt? Qu'est-ce que l'amour vrai? Peut-on réellement aimer pour toujours? Vu le
nombre de divorces, actuellement, je pense que peu y arrivent. Et pourquoi prendre k² comme constante? Je ne vois pas l'utilité du carré ! Sauf si ça signifie qu'il faut avoir l'esprit carré pour
inventer une théorie aussi farfelue. Une classification des types d'amours ! D'ailleurs est-ce que l'amitié est si différente de l'amour platonique?
Et pour finir, est-ce que la durée d'une relation permet de juger de sa valeur? Je ne pense pas. Selon moi la plus belle relation est la passion, c'est même le seul sens de la vie humaine. Donc je
concluerai que toute cette mascarade est bien inutile, sauf pour faire rire les étudiantes qui n'ont que ça à faire de flâner sur internet au lieu de réviser leurs partiels.

Et qu'est-ce qu'on met à la fin? Prenez mes sentiments distingués, si cela vous agréer. De toutes façons ils me servent pas. A+


Haut de page